Catégorie: Suppléments

«En explorant les environs, vous découvrez les ruines d’un village…»

Hexploration est un supplément pour générer aléatoirement des cartes de région pour  Dungeonslayers.

Hexploration est un supplément pour générer aléatoirement des cartes de région pour Dungeonslayers.

Quelles surprises vous réservent les environs? Des marchands bien intentionnés? Des fuyards aux abois? Un horde d’orques armés jusqu’aux dents (qu’ils ont bien longues par ailleurs…)?

Encore une fois, Vik a traduit un «fanwerk», un de ces suppléments créés par des inconditionnels de Dungeonslayers, en allemand ou en anglais.

Hexploration a ceci de particulier qu’il sert à générer des cartes de «régions» à explorer. Il s’agit de créer aléatoirement des cartes hexagonales à l’échelle 1 hex =  10km.

Le processus décrit dans le supplément permet de développer, un hexagone à la fois, une région et d’en déterminer la topographie, le type, les phénomènes magiques (Dungeonslayers est un jeu med-fan!) – sa population et les rencontres qu’on peut y faire.

Maître géographes, à vos D20, vous allez créer un monde!

Hexploration (PDF, 459 Ko)

 

Publicités

Vous ne devinerez jamais ce que vous trouverez dans ces auberges…

Capture d’écran 2014-08-05 à 13.09.38

« Au hasard des tavernes » présente une série de tables aléatoires pour générer des rencontres.

Vik le Roy poursuit inlassablement sa chasse au matériel traduisible du côté de la «FanProd», ces suppléments de fanboys et fangirls germanophones et anglophones de Dungeonslayers.

Le supplément «Au hasard des tavernes» qu’il livre ici présente une série de tables pour générer des rencontres aléatoires dans les auberges de votre monde.

Comme ces tables étaient à l’origine destinées à Caera, le monde de Christian Kennig, elles faisaient références à certains éléments qui lui sont propres: des noms de villes, de peuplades ou de cultures. Elles ont été «dépouillées» de toute référence pour être compatibles avec le monde dans lequel vous faites évoluer vos personnages.

Sortez vos D20 et faites roulez! Au hasard des tavernes (PDF, 129 Ko)

Créez vos monstres! – Comment donner du mordant à des monstres sans crocs? (Partie 5)

Cette première 1 règle, 1 page est une traduction et une adaptation d'un article paru dans le magazine Slay!, dédié à Dungeonslayers et d'une billet du forum dont les informations sont cruciales pour la création de monstres «maison» dans une partie de Dungeonslayers. Pourquoi? Parce que tous les monstres de Dungeonslayers voient leur puissance mesurée par des formules concoctées par l'auteur du jeu, Christian Kennig.   (PDF, 1,1 Mo)

Cette première 1 règle, 1 page est une  adaptation d’un article paru dans le magazine Slay!, dédié à Dungeonslayers et d’un billet du forum sur la création de monstres «maison».

Trouver une fiche de caractéristiques, dans les règles de Dungeonslayers, qui correspond le mieux au monstre que l’on s’imagine ne suffit pas toujours. Il faudrait parfois en mélanger deux, voire trois. Parfois, il faut se mettre à jouer les Dr Frankenstein et les fabriquer de toutes pièces…

Après avoir expliqué comment utiliser les monstres en groupe, leur durcir la couenne en en faisant des adversaires héroïques ou encore en les faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas, il est temps de voir comment jouer les alchimistes et de créer vos propres monstres tout en conservant l’équilibre propre à Dungeonslayers.

Je vous avais concocté un joli billet à ce sujet quand, pris d’une fièvre exploratrice, je suis allé visiter le côté germanophone de Dungeonslayers, j’y ai découvert un joli petit magazine qui s’appelle Slay! 

Le magazine Slay! est l'oeuvre de quelques fanatiques de Dungeonslayers. Avis aux germanophiles!

Le magazine Slay! est l’œuvre de quelques fanatiques de Dungeonslayers. Avis aux germanophiles!

Dedans, on y détaille ce qu’un certain Dargndorp avait déjà dévoilé dans un billet du forum de Dungeonslayers en anglais. Dargndorp est dans le secret des dieux: c’est à lui et quelques autres fanatiques que l’on doit la traduction anglaise du jeu.

Grosso modo, le  papier de Slay! expose et explique les formules qui sous-tendent les valeurs des monstres, notamment la valeur d’expérience et du Facteur de menace, de bons indices de la puissance des adversaires.

J’ai donc mis quelques Kobolds à l’ouvrage et on en a maintenant une version française, traduite de l’allemand.

Les formules de Dungeonslayers de Christian Kennig (PDF, 1,1 Mo)

Dans un prochain billet, je montrerai comment, avec quelques inspirations du Bestiaire, on peut donner corps à un Dracolisque, ce monstre mignon fruit de l’union étrange et mystique d’un Basilique et d’un Dragon et en tirer un valeur de XP et de FM.

D’ici là, essayez-y vous, vous aussi (c’est français, ça?) et peut-être qu’on se retrouvera avec un bestiaire maison, non?

A new PC race for Dungeonslayer 4: Deep Elves

Elves on a crusade get corrupted on their way to get the world rid of Dakness? That’s what happened when those elvish fanatics ventured  too deep into the Underworld, they were seduced by dark gods. And their offsprings, slaves to Darkness, are now known as the dreaded Deep Elves…
This new race has stemmed from a discussion thread started by Dextolen, on Dungeonslayers‘forum, where he was proposing his version of dark elves.
The idea came to him while reading La Bibliothèque oubliée where a female Deep Elf necromancer named Kadora appears.  Archealaian, author of the scenario, drew up the Elvish fiend and told her strory. It was then all wrapped up in a one-page format. And branded Beta, of course.
It’s up to you to test it and tell us how it goes on your gaming table.

Une nouvelle race pour DS4: Les Elfes des Tréfonds

Des elfes enrôlés dans une croisade contre les ténèbres contre corrompus par la Folie des profondeurs ? Hélas. Emportés par leur fanatisme, ils sont descendus dans les abysses de la terre, où ils ont été conquis puis dominés par les dieux sombres qui gisent aux portes des enfers. Leurs rejetons, esclaves des Ténèbres, sont devenus les Elfes des Tréfonds…
Ce supplément fait suite à une discussion lancée par Dextolen sur le forum de Dungeonslayers, quand il proposait une version des elfes corrompus par les ténèbres.
L’idée lui est venue de l’aventure La Bibliothèque oubliée où on y rencontre la nécromancienne Kadora, une Elfe des Tréfonds.  Dans la foulée, Archealaian en a esquissé les traits, au propre comme au figuré,  et raconté son histoire.
Le tout a été rassemblé et mixé dans un supplément, en version Beta, bien sûr. A vous de le tester et de nous dire comment ça se passe dans vos cuisines.
Soit dit en passant: non, la mention D2GO pour ce genre de supplément devrait disparaître de la fiche dans une prochaine version.