Catégorie: Monstres

Une monstrueuse fiche de monstre pour Dungeonslayers

Capture d’écran 2016-05-24 à 21.02.23

Une bête immonde. Une bête prête à dévorer le monde. Cette aide de jeu traduite par Vik  présente un monstre de légende pour votre campagne.

Sans dévoiler tout ce qui se trouve dans cette aide de jeu, disons seulement que c’est un adversaire comme on en voit rarement dans les jeu de rôles aujourd’hui…

Si vous êtes comme moi, vous cherchez de manière obsessionnelle à pimenter vos parties par des rencontres et des combats équilibrés.

Dungeonslayers n’échappe à ce fantasme d’équilibre parfait. 

Le Facteur de menace, le FM, indique le nombre de niveaux nécessaires des PJs pour affronter avec des chances  équitables un «exemplaire» du monstre qui se trouve en face d’eux.

L’outil n’est pas parfait, mais après une centaine de combats dans mes différentes parties, il fonctionne plutôt bien. 

Il a toutefois ses limites. Comme je le faisais remarquer dans la première série de billets de ce blogue: des monstres inoffensifs seuls deviennent très dangereux à plusieurs et le FM ne mesure en rien cette augmentation exponentielle de la dangerosité tératologique (si si, j’insiste).

Or donc, le combat équilibré est pourtant un peu douteux si l’on envisage le jeu de rôle sous l’angle de l’histoire ou de l’héroïsme plutôt que de la pure simulation: comment cela se fait-il que les Ogres aient attendu les 5e et 6e niveau des PJs pour commencer de se pointer en bandes? 

Comment cela se fait-il que les Gobelins ne sont jamais moins de 50 maintenant qu’on a des boules de feu? A la première rencontre, ils n’étaient que 3… Ils se passent le mot maintenant? 

Mais voilà qu’il y a des monstres – un monstre! – qui échappent à cette recherche de l’équilibre parfait entre les PJs et leurs adversaires. Ils y échappent justement parce que leurs valeurs (de combat) sont complètement hors normes et qu’ils forcent l’irruption de l’histoire dans la partie.

C’est le cas du monstre légendaire que vous trouverez dans l’aide de jeu…

La légende du dévoreur de mondes (PDF, 257 Ko)

Publicités

Quel est cet horrible démon?

Nimurta.

Nimurta, jadis au service de Varl le Dieu de la Guerre, a enfanté Nimbrazz, le démon décrit dans l’aide de jeu que vous découvrirez en cliquant ci-dessus.

Une fois n’est pas coutume, on vous livre un fanwerk détaillant un horrible démon qui sèmera la pagaille même dans une troupe de personnages expérimentés 7e-8e niveau.

Il s’agit de Nimbrazz et la vermine épineuse (PDF, 602Ko)

D’autant qu’il a plus d’un tour dans son sac…

Au combat, le Nimbrazz est un adversaire effrayant, capable d’infliger de sérieuses blessures avec ses pattes immenses. Il crache aussi des aiguillons empoisonnés. Blessé, une nuée de vermines volantes s’échappe de son corps, attaquant ses adversaires, comme un essaim.

L’auteur de ce supplément Christoph «Mad Eminenz» Balles a aussi pris la peine de soigner l’origine de son démon: le contexte qu’il lui donne facilement être adapté à l’univers de jeu dans lequel vos personnages évoluent.