Des petits Gobelins d’outre-tombe

Ils infestent les donjons depuis des temps immémoriaux. Leur faible taille est inversement proportionnelle à leur cruauté et ils compensent leur force insignifiante par des pièges ingénieux, mais souvent stupides.

Vous les avez hachés menu par milliers et ils rigolent quand vous leur lancez un « Bree-Yark » à la tête en espérant les voir changer leur comportement chaotique et mauvais (vous pigez les références?)… Vous les avez reconnus? C’est nos chers petits Gobelins. Bon, vous avez lu le titre et avez choisi de cliquer, vous voudriez bien que j’en vienne aux faits. Alors, allons-y!

Dans ce joli petit fanwerk, traduit par l’insubmersible Vik, vous pourrez redonner vie à ces petits monstres chéris : des Gobelins revenus du Styx, des Gobelins sortis de leurs tombes, des Gobelins passés de vie à trépas et du trépas à la vie, oui, vous l’avez compris, des zombies gobelins !

Et ce qu’il ya de bien, c’est que ce minuscule supplément, une page à peine avec plein de fiches de monstres, il y a aussi tous les cousins de l’infâme engeance des gobelinoïdes : les orques et les ogres…

Comme s’il n’y en avait pas assez, il y a aussi un talent pour les Nécromants (dès le 12e niveau) et des règles pour créer ses propres humanoïdes zombies.

Tout cela fait penser à plusieurs choses au sujet des gobelins :

Idée de scénario pour les maîtres de jeu

Vous faites jouer une première fois votre donjon, rempli de gobs’, d’orques et d’ogres qui infestent la région. Vos aventuriers trouvent leur base arrière et les découvrent remontés les uns contre les autres, assez chaotiques et désorganisés, les massacrent, pillent le donj’ et vont fêter ça dignement à l’auberge… quand ils apprennent que les attaques ont repris de plus belle. Ils doivent alors y retourner. Lorsqu’ils les affrontent de nouveau, cette fois les gobs, les orques et l’ogre ne s’enguirlandent plus, ils coopèrent, leurs pièges fonctionnent. Ils exhalent une terrible odeur de putréfaction et des nuées bourdonnantes d’insectes les accompagnent… Il faudra les défaire à nouveau, cette fois sous la houlette d’un Nécromant et de ses sbires!

Morts-vivants gobelinoïdes (PDF; 236 Ko)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s