Dungeonslayers version zombie 

Le système au cœur de Dungeonslayers, le Slay Engine, a donné naissance à quelques adaptations qui n’ont pas toutes vu le jour en français. Malheureusement. Mais ça ne va pas nous empêcher de vous en présenter quelques-unes ici

Au menu aujourd’hui: Zombieslayers et Corpseslayers.

Kalajel, à qui l’on doit ces deux très intéressants ouvrages, a mis en place tout ce qu’il faut pour récréer l’ambiance de siège et d’urgence dans lequel sont plongés les survivants d’une attaque de zombies, notamment les tables d’équipements de départ de Zombieslayers et les règles spéciales de Corpseslayers concernant les ressources, fournitures et munitions.
Le passage d’un système spécialement conçu pour des univers fantastiques à un monde apocalyptique  – bientôt post-apocalyptique – a nécessité des ajustements, notamment la création des nouvelles classes de base (bagarreur, fouineur et bricoleur), la disparition des sortilèges (tiens, c’est surprenant) et l’invention de talents appropriés.

Qu’est-ce que serait un univers de jeu sans ses propres monstres? Dans les sections dédiées à la maîtrise du jeu, Kalajel donne toutes les indications nécessaires pour créer des zombies sur mesure dans le plus pur esprit Dungeonslayers (avec des points).

Dernière particularité qui mérite le détour, c’est que le fameux Zombieslayers et sa suite très réussie sont basés sur la version 3.5 de DS.

A télécharger au format PDF, parfois zippés: 

NOTES – Les différences clés entre la version 3.75 et 4e édition

Les diffèrences majeures concernent les caractéristiques des personnages et quelques. A mon humble avis, l’esprit demeure le même. 

– Les Caractéristiques ont des fourchettes différentes: entre 2 et 10 pour la 3.75 et entre 4 et 8 pour la 4e édition.

– DS 3.5 comporte une valeur de combat de plus: l’Esquive (Dodge en anglais), composée de MOB + Ag – VA. Au combat, le joueur décide s’il renonce à attaquer pour appliquer le résultat d’un test d’Esquive à celui de son test de Défense. Dans la 4e édition, l’Esquive est couverte par le talent du même nom ou par l’utilisation des Points de carnage.

– La progression des niveaux diffère légèrement en ce qui concerne les paliers, il n’y a pas de classes de Héros 

– Les sorts et les talents ne sont pas les mêmes, même si certaines se ressemblent. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s