Faire passer un monstre pour un autre – Comment donner du mordant à ces monstres sans crocs? (partie 3)

Est-ce que la fiche de l'Homme-Lézard pourrait correspondre à l'idée que vous vous faites de la sentinelle Gnoll que vos PJs embusquent? Faire passer un monstre pour un autre est un gain de temps inestimable pour un MJ en pleine impro.

Est-ce que la fiche de l’Homme-Lézard pourrait correspondre à l’idée la sentinelle Gnoll que vos PJs embusquent? Faire passer un monstre pour un autre est un gain de temps inestimable pour un MJ en pleine improvisation.

Après avoir signalé comment utiliser des monstres en groupe, puis en modifiant leurs caractéristiques, on aborde une tactique pêchée dans le répertoire des ruses connues, voire éculées, dont les MJ usent et abusent depuis des lustres: faire passer un monstre pour un autre.

Attention! Un monstre peut en cacher un autre

Par exemple, au cours de ma dernière campagne, un shaman gobelin (aujourd’hui défunt) avait mis au point une terrible potion. Cette mixture infecte et bouillonnante avait d’abord pour effet de faire muter ceux qui l’ingurgitent pour les transformer en géants difformes. Elle les rendait aussi très vulnérables au sort Domination, qui devenait ainsi permanent… Le shaman avait donc pu se doter d’une garde rapprochée d’une puissance de frappe formidable. Dans l’histoire, la potion devenait un objet de convoitise et expliquait la présence des Übergobelins…

Pour illustrer ces fameux gobelinoïdes stéroïdés, j’ai simplement utilisé une vieille ruse: j’ai fait passer la fiche d’un monstre pour un autre en leur prêtant les caractéristiques du Minotaure, avec ses capacités de Charge et d’Ecrasement.

Le plus simple est donc d’imaginer un monstre et de parcourir le bestiaire en se demandant quelles caractéristiques lui ressemblent le plus. Lui ressemble-t-il par la Taille? Par les Traits et les Attributs (plus Corps ou plus Esprit)? Par les Habiletés spéciales?

Les limites de la ressemblance

L’exercice a ses limites. Si vos joueurs se disent: «Quoi? Un gobelin qui crache du feu et qui nous projette à quelques mètres avec un appendice barbelé? Avec tout le respect qu’on te doit, ô Maître, mais tu déconnes complètement!», vous pouvez vous cacher derrière votre canette pour sourire, mais vous avez dépassé le seuil de la cohérence…

Voilà, si vous avez des astuces pour donner un coup de pouce à vos monstres pour leur donner un peu plus de piquant, partagez-les!

Un commentaire

  1. archelaian

    IL y a aussi une solution assez rapide, pour rajouter du piment a un petit monstres innocent, que j’ai testé lors d’un scénario avec des personnages largement au dessus du niveau requis (un scénario 1-4, fait par des niveaux 9 par exemple) :
    Rajouter au score des monstres (Mélée, Tir, LSO, LSC, Vie) une valeur proche du niveau des joueurs, par exemple une créature avec un score de mélée de 4 combattant des niveaux 9 passerai a 13 (4+9) et augmenterai aussi ses points de vie.
    Puis on adapte la valeur de points d’expérience (pour être fair play).
    Cela a marché pour un scénar improvisé rapidement en se basant sur un D2go officiel d’un niveau inférieur. Qu’est ce qu’il faut pas faire pour que les joueurs soient content 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s